Testez votre audition

Cliquez ici

Nouveau centre à Saint-Jean

Cliquez ici

AUDITION VALLA-PEYRAT
Les clés de la réussite d’un appareillage auditif

«Précocité d’appareillage, port permanent, choix pertinent de l’aide auditive et de l’audioprothésiste, telles sont les clés de la réussite d’un appareillage auditif» affirment, riches d’une solide expérience, Laurent Valla et Julien Peyrat audioprothésistes diplômés. Nous les avons rencontrés.

– La précocité d’appareillage est, selon vous, l’assurance d’une compréhension améliorée.Pour quelles raisons ?

– Laurent Valla : «Si la perte auditive est ancienne,le cortex auditif (la zone cérébrale dédiée à l’audition) va s’endormir par défaut de stimulation. Si nous intervenons sur une surdité trop ancienne, l’appareillage arrivera à améliorer la perception des sons (l’audition) mais le gain en terme d’intelligibilité sera limité».

Besoin de conseils ? Demandez à être rappelé !

Vous préconisez le port permanent des aides auditives pendant la journée…

– Julien Peyrat : «Une fois que l’appareillage est mis en place, il est capital de le porter en permanence dans la journée.Le port régulier des aides auditives permet en effet de rééduquer cette zone cérébrale auditive «endormie» et de faire progresser la compréhension notamment dans le bruit».

Comment bien choisir son
aide auditive ?

– L.V.: «Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour le choix d’une aide auditive. Le mode de vie du patient : vie plutôt active (réunion, restaurant..) ou vie plus calme. Ceci déterminera la performance de l’appareil. – La nature de la perte auditive. – La dextérité du patient. Certains appareils sont plus faciles à manipuler que d’autres : par exemple les appareils dont la pile est à changer ou les appareils rechargeables sans manipulation. – Le désir du patient d’avoir une solution discrète voire invisible.

– Enfin le budget du patient et le remboursement. Depuis le 1er janvier, le remboursement a significativement augmenté ce qui nous permet aujourd’hui d’équiper des patients avec de faible budget.»

Le choix de l’audioprothésiste revêt également une grande importance ?

– J.P . : «Tout à fait. Ce choix conditionne aussi la réussite d’un appareillage. Le professionnel commande pour un essai,une aide auditive vierge de tout réglage. Il réalise ensuite l’intégralité du réglage. Mais rien ne sert d’investir dans un équipement de dernière génération si celui-ci n’est pas correctement réglé ou suivi. En effet, une aide auditive doit être contrôlée régulièrement, au moins deux à trois fois par an, pour la nettoyer et vérifier que les réglages correspondent bien à l’audition. N’hésitez pas à prendre rendez-vous. Le meilleur accueil vous sera réservé».