Testez votre audition

Cliquez ici

Nouveau centre à Saint-Jean

Cliquez ici

Comment choisir sa prothèse auditive ?
Audition Valla Peyrat à Valence décode pour vous les idées reçues !

Besoin de conseils ? Demandez à être rappelé !

« Mes enfants me disent que je suis sourde. Mais si j’avais un problème d’audition, je le saurais. »

Pas nécessairement. Les pertes auditives se développent lentement, insidieusement, au cours des années. La plupart des personnes s’accommodent de ce changement graduel en faisant répéter, en élevant le volume de la télé ou encore en lisant sur les lèvres.

Ces stratégies permettent, à tort, de penser que vous n’avez pas de problème auditif.

« J’entends bien mais j’ai du mal à comprendre certains mots. Pourquoi ? »

La perte auditive est souvent sélective, c’est-à-dire que certaines syllabes peuvent vous échapper, vous obligeant à faire répéter vos interlocuteurs. Cette sensation de bien entendre mais de mal comprendre est l’un des premiers signes d’une baisse de l’audition.

De plus, la presbyacousie (qui représente la plus grande proportion des surdités appareillées) se caractérise par une perte sur les fréquences aiguës, ce qui empêche l’émergence naturelle de la parole dans le bruit.

Les personnes atteintes de presbyacousie souffrent donc d’une chute importante de leur compréhension dès lors qu’elles sont en présence d’un bruit de fond (brouhaha, musique, bruitage d’un film).

Les aides auditives, en remontant sélectivement les fréquences aigües atteintes, permettent de faire « ressortir » la parole du bruit de fond.

« Est-ce les appareillages auditifs peuvent avoir des limites ? »

La perte auditive est souvent sélective, c’est-à-dire que certaines syllabes peuvent vous échapper, vous obligeant à faire répéter vos interlocuteurs. Cette sensation de bien entendre mais de mal comprendre est l’un des premiers signes d’une baisse de l’audition.

De plus, la presbyacousie (qui représente la plus grande proportion des surdités appareillées) se caractérise par une perte sur les fréquences aiguës ce qui empêche l’émergence naturelle de la parole dans le bruit.

Les personnes atteintes de presbyacousie souffrent donc d’une chute importante de leur compréhension dès lors qu’elles sont en présence d’un bruit de fond (brouhaha, musique, bruitage d’un film).

Les aides auditives, en remontant donc sélectivement les fréquences aiguës atteintes, permettent de faire « ressortir » la parole du bruit de fond.

« Dois-je porter une ou deux prothèses ? »

La surdité peut être présente dans une ou deux oreilles. Dans certains cas, nous ne pouvons pas ajuster deux prothèses auditives (oreille trop atteinte pour être appareillée, oreille pathologique…).

Il est toujours préférable, dans la mesure du possible, de porter deux prothèses, afin de rétablir l’équilibre, la stéréophonie, l’orientation spatiale et une meilleure compréhension dans les endroits bruyants.

« Combien de temps faut-il pour s’habituer aux aides auditives ? »

La période d’adaptation et de rééducation est fonction de l’ancienneté de votre surdité.

Plus l’appareillage est fait précocement, plus l’adaptation sera rapide, et meilleure sera la compréhension (y compris en situation bruyante). Utiliser des aides auditives, cela s’apprend, surtout si votre perte auditive s’est développée sur plusieurs années. Il faut s’habituer à entendre différemment.

À l’issue du mois d’essai que nous proposons dans nos centres de l’audition, le patient doit ressentir une très nette amélioration et avoir de bons résultats en termes d’audition et de compréhension. Le port doit être permanent en journée sans aucune gêne.

Suivez les conseils de votre audioprothésiste. Faites-lui part de votre ressenti. Il pourra affiner les réglages au fur et à mesure, et porter vos aides auditives deviendra rapidement naturel et agréable.

« Mon appareil ne semble plus fonctionner, que dois-je faire ? »

N’hésitez pas, venez immédiatement au centre Audition Valla Peyrat. Nous nous occuperons de vos appareils dans notre atelier ou l’enverrons chez le fournisseur si besoin dans les plus brefs délais.

« Je suis déjà appareillé. Puis-je malgré tout poursuivre le suivi prothétique dans votre centre de surdité ? »

Cela fait partie de notre politique. Nous nous engageons à faire le suivi et les réglages de vos appareils gratuitement.

« Puis-je essayer un appareil auditif avant de l’acheter ? »

Bien sûr, vous pouvez essayer les appareils auditifs dans votre environnement quotidien, gratuitement, pendant plusieurs semaines et sans aucun engagement de votre part. Ce n’est qu’ensuite que vous déciderez si vous souhaitez ou non acheter les appareils. Durant cette période, portez-le le plus possible, dans différentes situations de votre vie : à deux, en groupe, devant la télévision, avec le téléphone…

À l’issue de cet essai, vous déciderez si vous les gardez. Il faut préalablement avoir consulté un médecin ORL qui s’assurera qu’il n’y a pas de contre-indication médicale au port d’un appareillage auditif.

« Mon père a un appareil auditif et il se plaint que cela siffle. Est-ce normal ? »

Auparavant, les appareils étaient analogiques et cela arrivait parfois. Les prothèses auditives analogiques ont quasiment disparu du marché, car le traitement numérique du son permet d’avoir des appareils plus confortables, automatisés, plus aptes que les prothèses analogiques à restituer l’ambiance sonore et à faciliter la compréhension de la parole.

Il est normal qu’un appareil auditif siffle :

  • Pendant qu’il est en fonction et alors qu’il n’est pas encore placé dans votre oreille.
  • Lorsque quelque chose est placé directement à côté de l’appareil auditif comme votre main ou le téléphone.
  • Si votre oreille est complètement obturée par un bouchon de cérumen.

Il n’est toutefois pas normal que l’appareil auditif siffle constamment ou fréquemment lorsqu’il est bien placé dans l’oreille et que la personne sourit, mâche, parle, se penche…

Si vous vivez l’une de ces situations, il est important de faire vérifier votre appareil auditif par votre audioprothésiste. Ce n’est pas normal. Mais cela peut se résoudre rapidement.

« Quelle est la durée de vie d’un appareil auditif ? »

De 4 ans à 7 ans en moyenne, mais cela dépend du soin et de l’entretien apporté aux aides auditives.

« L’appareil auditif est trop cher. »

Un appareillage auditif coûte entre 700€ et 1900€ : appareil + suivi et entretien à vie + garantie 4 ans + assurance 4 ans.

Le suivi et l’entretien à vie sont donc compris dans le prix de l’appareillage : 

En moyenne, selon les besoins de chaque patient, cela comprend :

  • 4 rendez-vous pendant l’essai de 1 mois + 3 rendez-vous par an en moyenne ou plus selon le besoin.
  • Le contrôle régulier de votre audition et de votre compréhension avec et sans appareil.
  • Les réglages pour ajuster l’amplification en fonction de l’évolution de votre perte auditive.
  • Le nettoyage de votre équipement et le séchage pour éviter l’accumulation d’humidité (à volonté et y compris sans rendez-vous).
  • Le changement des pièces d’usure (changement des tubes de vos embouts, des filtres micros et écouteurs, changement des micro-embouts des mini contours d’oreille).
  • Le prêt systématique d’un appareillage de remplacement en cas de panne sur votre équipement qui nécessite un retour chez le fabricant.

La sécurité sociale rembourse sur une base de 199.71€. La mutuelle rembourse selon le niveau de garantie, et assure un complément parfois jusqu’au remboursement intégral.

Nous sommes partenaires des mutuelles EOVI et MGEN (tiers payant et garantie d’un prix au plus bas)

 Un paiement en plusieurs fois sans frais est possible et des aides existent pour les patients ayant de faibles revenus (assistante sociale, MDPH, CMU).

« Les piles coûtent trop cher. »

Un forfait annuel de la sécurité sociale rembourse les frais de piles intégralement dans la plupart des cas.